Dictionnaire du parfait Grimpeur
Vendredi, 12 Mai 2006 09:23

"Tu mules à mort pour chopper la crispette, là, tu cales une lolote pied gauche et tu arques bien fort main droite, tu fais pêter la haine et tu t'arraches la main droite dans un blocage surpuissant pour coiffer la baignoire finale."

Mais quel est ce langage ?

Petit dictionnaire non exhaustif du parfait grimpeur. Attention interrogation écrite au prochain week end.

mono, monodoigt : prise où l'on ne met qu'un doigt

bi, bidoigt : ... 2 doigts

tri, tridoigt : ... 3 doigts

bite : stalactite

colonne, colonnette : genre de stalactite dans une paroi déversante mais pas trop raide, suivant le rocher par endroits sur de grandes longueurs

arquée : prise que l'on tient les doigts arqués

épaule : prise que l'on tient ("en épaule") en faisant travailler les muscles de l'épaule (main verticale poussant vers l'opposé du corps).

inversée : prise que l'on tient main à l'envers ("en inversée", "en biceps")

réglette : prise rectiligne en étroite que l'on tient en général en arquée

plat, aplat : prise plate

baquet, bac : très bonne prise

chiure : prise minuscule

bossette : petite bosse

lolote : position des pieds (l'un vers l'avant jambe plus ou moins tendue, l'autre vers l'arrière jambe repliée) permettant de soulager une partie du corps dans un dévers par opposition sur deux prises.

graton (gratton?) : petite prise de pied
gratonner (grattonner) : se servir d'un grat(t)on.

plomber, prendre un plomb, voler : tomber (en falaise).

avoir les bouteilles : avoir les avant-bras qui gonflent et durcissent après un effort soutenu et long (ça fait mal, c'est jouissif !)

fermeture : mouvement qui nécessite une fermeture importante du bras

cliper : mousquetonner

croiser : mouvement où l'on va chercher une prise main gauche à droite de la main droite ou inversement.

exposer : prendre des risques (risque de chute dangereuse)

engager : risquer une chute importante mais pas forcément dangereuse.

bourriner : grimper en force

bourrin : grimpeur peu technique qui ne sait grimper qu'en bourrinant

dalle à pédé : le cauchemard des bourrins, dalle nécessitant une escalade très technique et sur les pieds, où l'escalade de bourrin est inefficace.

dégaine : ensemble de deux mousquetons reliés par une sangle

balloche : ballerine

ramer : avoir du mal à grimper

crux : passage le plus difficile d'une longueur.
Crux, c'est de l'anglais. The crux of the matter : l'essentiel du sujet. On comprend bien de quoi il s'agit en escalade.
Il me semble avoir entendu dire que cela venait de la pratique qui consiste à faire une croix au niveau du pas le plus dur sur le schéma du topo

Dauber : c'est en effet ne plus avoir de force, en général ça
On dit aussi "je suis gazé"

tire-clous = s'aider des pitons ou des broches

gniaquette ou gniakette, (expression entendu du côté de Montpellier). Cela désigne une réglette, et en général sur une réglette, il faut bien pousser dessus, bref il faut avoir de la force = de la "gniak".

Jouer de la "machine à tricoter" : tremblement des jambes lorsqu'on est gazé.

"Camper" sur une prise : lorsqu'une prise est excellente (type baquet) on peut camper dessus.

"Gazeux" : passage aérien impressionnant.

Se positionner en "drapeau" : croiser une jambe pour s'équilibrer et éviter une rotation autour du tronc.

Passage en "livre qui s'ouvre" : risque de déséquilibre en rotation autour du tronc.

Un "combat de rue" : voie ou passage ardu, athlétique.

Grimpe a vue(voie en tete):c'est quand on a jamais vu les prises et qu'on monte le premier

Flash:(voie en tete) on est le second à grimper on a donc vu les prises que le premier a prises

Apres travail:c’est lorsque on a appris tout les mouvements d'1 voie


bi est de l'argot de grimpeur désignant bidoigt

mono est de l'argot de grimpeur désignant monodoigt

lolotte ( position d'escalade)

janeiro ( autre position d'escalade )

bodar ( je suis pas sur de l'orthographe désigne un baudrier en argot )

mou ( désignant donner de la corde )

sec ( désignant le faite de tendre la corde )

Beuter : faire le boeuf, grimper comme un veau, faire le bourrin : grimper en force

Cruxer : réussir la voie

Se mettre un combat , lacher la purée : se donner à fond dans une longueur

Se prendre un flight, voler, plomber.

Zapper: glisser, zipper

Randonner : grimper à l'aise

Décotter : syndrome de certains grimpeurs français fort lorsqu'il voient d'autres grimpeurs réussir des voies.

Envoyer le pâté, mamie tu peux faire passer le paté croûte ste plait : lacher la purée

Muter, se transformer en mouche l'espace d'une voie.

Se pendre une décharge : dauber d'un bras après un blocage violent

Platasse : prise de bleau

Trou de balle : monodoigt

Tricoter: inverser le sens de la corde dans les dégaines

J'ai déjà entendu "prendre un long courrier" pour chuter

Krougne (crougne) = graton ou prise vraiment mauvaise parce que minuscule

Vol= plomb

Taquet (être au) = galérer sur un pas ou une voie

Biscuit(er)=pour le verbe ça veut dire soit partir sur le coté de la voie initialement prévue soit prendre une prise a laquelle on n'a pas le droit et donc de rendre plus facile l'ascension du coupable de ce crime de lèse-grimpeur; pour le nom, ça veut dire laisser la corde dans la première dégaine de la voie au moment de la tirer pour faire partir le deuxième a faire la voie sans qu'il n'ait besoin de clipper le premier point puisque c’est déjà fait et donc de ne pas avoir à le parer

bac=baquet=baignoire)

Manette=poignée="t vaché la d'sus!"

spartakus=insulte légère dédiée a un biscuiteur ou a une personne n'ayant pas rentré sa voie (a dire sur le ton de la plaisanterie!)

une paire: une dégaine

être au triple taquet / être au placard : être en difficulté

avoiner: force pour se sortir d'une difficulté

être plein de lactique: avoir les bras épuisés

être brouté: avoir les doigts rongée par la paroi

être péchu / avoir le péchon : être de la force / être en forme

queuter : rater l'enchaînement d'une voie

claquer a vue : réussir une voie a vue

perfer : faire une performance

ça cause dans le poste : c'est dur.

ça claque la guiche : c'est dur.

ratasse à la clef : il va bientôt tomber

il va faire un trou dans l'air : pareil

je suis fracasse : je suis fatigué

ça envoie du gras : c'est dur ou impressionnant

faire un biscuit : prendre une prise qui n'est pas dans la voie

installer les paires : mettre les dégaines


Une couenne: Voie d'une longueur.

Un tèj : un jeté quoi!

Stakanoviser : Continuer à grimper quand tous les autres sont daubés.

C'est morpho: La voie favorise une morphologie particulière.

C'est expo: Les conditions de chute sont craignos.

C'est conti: C'est long, très long, trop long....